Vous pouvez, en cas de difficultés de la société financée, réaliser une moins-value, voire perdre la totalité de votre investissement si la société venait à faire faillite.

Risque d’illiquidité :

En cas de difficultés financières personnelles, vous ne pourrez pas convertir aisément vos actions en liquidités.

Risques opérationnels :

L’investissement dans cette entreprise comporte des risques opérationnels spécifiques.

Le rang détermine l'ordre de priorité des créanciers pour se faire rembourser leurs créances, ainsi le rang "Senior" est prioritaire par rapport aux autres rangs, et notamment au plus faible, "Junior".

Avant d'investir dans des obligations ou minibons émis par une entreprise, vous devez connaître le rang de cette nouvelle dette vis-à-vis des autres dettes de l'entreprise. C'est important en cas de difficultés de l'entreprise.

Pour plus de détails, vous pouvez également vous rendre sur la page Rangs de Subordination Des Obligations, dédiée à ce sujet

Les modalités d'application dépendent de votre situation.

Résident fiscal français :

Si vous êtes une personne physique, ou une personne morale soumise à l'IR, vos revenus issus de cet investissement (les coupons) seront imposés au titre de l'impôt sur le revenu. Un prélèvement forfaitaire de 30% (dit "flat tax") sera effectué sur ces revenus, comprenant une retenue de 17,2% au titre des prélèvements sociaux et un prélèvement forfaitaire libératoire de 12,8%.

Si vous êtes une personne morale soumise à l'IS, vos revenus de placement financier ne subissent pas de prélèvements à la source. En revanche, ces revenus entrent dans la base de calcul de l'impôt sur les bénéfices des sociétés, dont le taux normal est fixé à 33,1/3% et le taux réduit à 15%.

Résident fiscal étranger :

Si vous êtes un résident fiscal étranger, le droit interne français ne prévoit plus de retenue à la source sur les produits de placement à revenu fixe et s'impose au droit conventionnel. Il vous appartient de déclarer les revenus de placement financier aux autorités fiscales de votre pays de résidence.

Pour plus de détails sur la fiscalité applicable aux investissement en obligations, vous pouvez consulter notre page d'aide sur ce sujet. »

WeShareBonds facture à l'entreprise 5,3% TTC du montant levé + 1.2% TTC/an. 

En tant qu'investisseur, vous êtes en droit de considérer que le montant levé tient compte de ces frais.

Le taux d’intérêt affiché ne constitue pas un taux minimum garanti, mais un taux d'intérêt brut. C'est-à-dire que compte tenu des risques inhérents à l'investissement dans des sociétés (PME) non cotées, vous êtes en droit de considérer ce taux comme non garanti en cas de défaillance de l'entreprise. Par ailleurs, il s’agit d’un taux d’intérêt brut qui ne prend pas en compte la fiscalité applicable.

Note Creditsafe

Vous devez être inscrit pour accéder à cette information.

Cotation Banque de France

Vous devez être inscrit pour accéder à cette information.
Wesharebonds, financement participatif, financement participatif France, financer un projet, investissement participatif, investir dans une entreprise, crowdlending, pret investissement, credit participatif, emprunt participatif, plateforme participative, site participatif, crowdfunding, crowdfunding france Inol
Wesharebonds, financement participatif, financement participatif France, financer un projet, investissement participatif, investir dans une entreprise, crowdlending, pret investissement, credit participatif, emprunt participatif, plateforme participative, site participatif, crowdfunding, crowdfunding france Inol


Opération Lorient - Inol

Projet immobilier
Lanester
a
b
C
d
e
S'inscrire pour voir les détails du taux d'intérêt et de la maturité du projet
Risques : perte en capital, illiquidité, risques opérationnels
Rang de la dette : senior (pas de dette bancaire)
Fiscalité : revenus de placement financier
Frais émetteur : 5,3 % TTC du montant levé + 1.2% TTC/an
Frais investisseur : aucun
Projet financé
Projet financé

Inol Emprunte 420 000€ sur WeShareBonds

Frédéric Oliveira (39 ans), travaillant depuis plus de 10 ans dans le secteur du bâtiment et natif de la ville de Lorient en Bretagne du Sud, souhaite y acquérir un immeuble d’habitation dans le cadre d’une opération de marchand de biens, pour le revendre à la découpe.

L’immeuble est idéalement situé au centre-ville de Lorient, au 12 rue Marie Dorval, et dispose d’une façade à l’architecture attractive. Cette cité portuaire à l’histoire riche dispose du plus grand port de pêche français (en valeur ajoutée) ainsi que d’un des principaux ports militaires du pays.

Il s’agit d’un immeuble à usage d’habitation dont la surface habitable de 381,08m² est répartie sur 4 niveaux et 6 appartements (de types T2 et T4).

Le prix d’acquisition (y compris frais d’acte et honoraires d’intermédiation) est de 393.750€, soit un prix d’achat opportuniste de 1.033€/m², en-dessous des valeurs de marché actuelles à Lorient, et permettant donc d’anticiper de belles perspectives de revente.

L’objectif est de revendre les 6 appartements séparément au cours des 18 prochains mois après réalisation de travaux légers (rénovations cuisines et salles de bains notamment) à un prix de revente estimé à 762.160€, soit un prix de 2.000€/m² correspondant aux valeurs de marchés que l’on rencontre à Lorient aujourd’hui. 

Le coût de revient de l’opération (hors coûts de financement) est de 479.370€, permettant d’anticiper une marge confortable de 37% à la fin de l’opération. Ce coût de revient s’appuie notamment sur des devis fermes réalisés par des prestataires de travaux avec lesquels Frédéric Oliveira travaille depuis plusieurs années, lui permettant ainsi d’avoir une relation de confiance avec eux, et de diminuer le risque d’aléas pendant cette phase de travaux.

L’opération sera partiellement financée par un apport en fonds propres du dirigeant de 100.000€. Ce dernier sollicite WeShareBonds pour financer le complément d’un montant de 420.000€.

Ce financement sera garanti par un nantissement des titres de la société Inol (emprunteur et acquéreur de l’immeuble), et sera remboursé au fur et à mesure des cessions par le notaire en charge de l’opération, qui s’engage à affecter les produits de chaque vente au remboursement des prêteurs sur la plateforme. 


Cette partie est mise à jour par notre équipe crédit une fois l'entreprise financée, et ce durant toute la durée du prêt. Notre équipe y reporte notamment l'analyse annuelle des comptes de l'entreprise, et y inscrit toute activité ou évènement de crédit important.

Reporting