Partager

Entreprise

Creches Expansion

Dirigeant

Arnaud Maigre

Directeur général

Arnaud Maigre : Petit réseau deviendra grand

Comme son nom l’indique, Crèches Expansion Family est en pleine expansion. Aujourd’hui 55 micro-crèches qui tournent, demain 60 projets de crèches à venir. Après avoir emprunté 200 Keuros sur la plate-forme WeShareBonds, une levée de fonds conséquente (1,5 millions) vient d’être bouclée. Accélération avec le fondateur Arnaud Maigre.

Arnaud Maigre, président de Crèches Expansion Family, est avant tout un militant de l’entrepreneuriat, auteur de plusieurs ouvrages dont « Plaidoyer pour l’entrepreneur », publié aux Belles Lettres. Après quelques années comme directeur des ventes chez IBM il monte une première association d’accompagnement à la création d’entreprise avec des bénévoles pendant deux ans puis en 2000 « vole de ses propres ailes » comme il l’explique avec le programme Réseau+ en accompagnant pendant 7 ans quelques 400 porteurs de projets. A ce titre il reçoit le prix de l’Initiative économique par le Sénat.

Seniors et enfants, même combat

Lancé dans cette dynamique entrepreneuriale, il crée deux pôles, l’un pour l‘accompagnement des personnes âgées (AD Seniors et Les Babadines, en tout 66 agences d’accompagnement actuellement) et un autre pôle en 2011 destiné à la petite enfance, Crèches Expansion Family. « Ma conviction, explique-t-il, est que dans les deux cas c’est un problème d’autonomie. Les uns la perdent et les autres la gagnent. Et le cœur de notre activité, c’est la façon d’accompagner les gens qui préserve ou développe l’autonomie. Comme la pédagogie active développée dans nos micro-crèches qui accueillent 10 enfants (soit de 15 à 20 familles, selon le nombre de jours de garde). Le tout est une question de formation et d’attention. Chaque crèche compte une éducatrice pour jeunes enfants responsable pédagogique et plusieurs auxiliaires de puériculture. Nous sommes en train de monter sur internet une plate-forme de formation avec un module Montessori pour qu’en fonction des présences d’enfants, elles puissent se former. »

Business model

« En 2009, après les nouvelles réglementations sur les micro-crèches, les principaux acteurs du secteur comme Babilou ou Petits Chaperons Rouges étaient déjà sur place. Mais ils étaient positionnés sur des crèches de 30 à 40 places, financées par des agglomérations qui en avaient les moyens et/ou par des entreprises. Nous avons donc ciblé des populations qui n’avaient pas localement accès à ce type d’offre. Nous avons alors commencé avec un concept de garderie itinérante, un camion se déplaçant de village en village. Mais ça n’était pas satisfaisant ni pour les gens ni pour nous. J’ai donc imaginé avec mon associé d’implanter des micro-crèches dans des zones non couvertes et, pour ne pas concurrencer les assistantes maternelles exerçant dans les petites villes, de nous attacher aux petites intercommunalités de moins de 50 000 habitants. Plus précisément à leurs zones de chalandise, les zones commerciales type grandes surfaces, petits centres commerciaux « rurbains ».

Partenariats et développement

« Sur les 55 crèches, nous en détenons une vingtaine en directe. On a essayé les franchises mais on a arrêté depuis 3 ans parce que le modèle n’est pas adapté à ce secteur où il n’y a pas de centrale d’achat. On diffuse un savoir-faire mais on ne contrôle pas les départs. Nous fonctionnons donc maintenant en partenariat avec des gérants associés  qui détiennent 30% des parts et Crèches Expansion Family 70%. De par ma culture d’accompagnement des porteurs de projet, j’apprécie ce modèle de partenariat. Côté ressources, il faut savoir que les crèches de plus de 10 places sont généralement financées dans le cadre du PSU, un système où la CAF (Caisse des allocations familiales) verse 5 euros/jour et le client 1,75 euros, le complément vient du budget municipal ou de l’entreprise qui réserve des places pour ses salariés. Nos micro-crèches elles fonctionnent sous le mode PAJE où les parents payent le vrai prix (en moyenne 6 à 7 euros, en fonction des revenus des parents et du nombre de jours de garderie) et reçoivent directement une subvention de la CAF de 750 euros/mois. Hormis cette subvention de la CAF, notre modèle est totalement autofinancé. C’est possible parce que nous sommes sur des petites zones où les loyers sont moins chers, parce que nous avons industrialisé en Pologne la construction et l’aménagement des crèches. Au final nous sommes 20 à 30% moins chers que le mode PSU. C’est un système qui ne coûte rien à l’Etat et ça fonctionne ! » explique le pdg insistant sur le fait que ce sont des familles modestes qui sont majoritaires dans ces zones plus pauvres. Et de prévoir à moyen terme un développement important incluant aussi le rachat de petites structures.

En savoir plus

Creches Expansion

Crèches Expansion est une société spécialisée dans la garde d’enfants en crèches.

Site internet

Créé en 2011 74 employés Clamart

Creches Expansion a levé 200.000€ en 2017 sur WeShareBonds.Accéder au projet

Partagez cette histoire

Découvrez d'autres histoires d'entrepreneurs

Ils créent des emplois, bâtissent ou réhabilitent nos logements, et sont moteurs de notre économie. Découvrez leur histoire.

Michel Sasportas
Card image cap
Danem

Premier éditeur de logiciels de mobilité

Nicolas Hurtiger
Card image cap
Groupe Zephyr

Services aux particuliers

Jean-Paul Rigal
Card image cap
Stepnet

Editeur de logiciel de SAAS